Voyant

Publié le par djoupette

"Car JE est un autre. Si le cuivre s'éveille clairon, il n'y a rien de sa faute. Cela m'est évident : j'assiste à l'éclosion de ma pensée : je la regarde, je l'écoute : je lance un coup d'archet : la symphonie fait son remuement dans les profondeurs, ou vient d'un bond sur la scène."

Arthur Rimbaud écrit ces lignes depuis Charleville, le 15 mai 1871, dans une lettre à son ami Paul Demeny.

Le tout jeune adulte, qui décrit avec une telle lucidité ses visions, est-il poète ou schizophrène? Comme la poésie est difficile à définir, je vous renvoie à cet article sur la schizophrénie.

Bonne lecture!

Publié dans Philosophie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article